Meilleures crypto-monnaies 2018

Sommaire

Les 100 meilleures crypto-monnaies en 2018

Regardons les choses en face : il y a beaucoup de cryptomonnaies, avec des nouvelles qui sortent presque tous les jours et d’anciennes qui disparaissent aussi vite qu’elles sont apparues. C’est facile de se sentir dépassé.

Si vous êtes débutant dans le mondes des crypto-monnaies, c’est un excellent point de départ pour en savoir plus sur chacune des 100 principales cryptomonnaies (par capitalisation boursière). Même si vous êtes un vétéran de la cryptomonnaie, c’est une excellente ressource de référence si vous souhaitez avoir une fiche sur les crypto-monnaies à portée de main, ou si vous voulez en savoir plus sur une nouvelle crypto qui a rejoint les rangs des 100 plus grosses capitalisation.

Notre espoir est de vous diriger dans la bonne direction, de stimuler votre intérêt pour faire plus de recherche et de vous éloigner des arnaques potentielles (et oui, il y a des arnaques potentielles dans le top 100 !).

Chez Crypto-monnaie.pro, nous sommes obsédés par la recherche sur Internet pour tout ce qui est crypto. L’information trouvée dans ce billet est le résultat de centaines d’heures de recherche minutieuse par moi et d’autres personnes de notre équipe.

Notez que cette liste est en constante évolution et je ferai de mon mieux pour la tenir à jour, mais les 100 meilleurs changent presque tous les jours ! Veuillez vous référer à coinmarketcap.com pour les dernières informations sur les 100 premières cryptocurrences et leurs prix.

Commençons !

Crypto-monnaie N°1 – Bitcoin (BTC)

crypto-monnaie bitcoin

Roi du monde des crypto-monnaie, Bitcoin est aujourd’hui un nom familier ; pour beaucoup, il est synonyme de « cryptomonnaie ». Son but est de fournir une version électronique de pair à pair de l’argent liquide pour permettre aux paiements d’être envoyés en ligne sans avoir besoin d’une tierce partie (comme Mastercard).

La hausse rapide du prix de Bitcoin a entraîné une explosion du nombre de nouveaux investisseurs de Bitcoin. L’énorme augmentation de l’intérêt s’est accompagnée d’une augmentation du nombre de commerçants acceptant Bitcoin comme forme légitime de paiement. Bitcoin se rapproche rapidement de son objectif de devenir une monnaie acceptée dans le monde entier.

Le développement de Bitcoin est dirigé par le développeur de Bitcoin Core, Wladimir J. van der Laan, qui a pris la relève le 8 avril 2014. Les changements de Bitcoin sont décidés démocratiquement par la communauté.

Crypto-monnaie N°2 – Ethereum (ETH)

crypto-monnaie Ethereum (ETH)

Ethereum est la plate-forme révolutionnaire qui a apporté le concept de « contrats intelligents » à la chaîne de blocs ou blockchain. Lancé au public en juillet 2015 par Vitalik Buterin, alors âgé de 21 ans, Ethereum est rapidement passé de l’obscurité au statut de célébrité dans le monde des cryptomonnaies. Buterin a une équipe complète de développeurs qui travaillent derrière lui pour développer davantage la plateforme Ethereum.

Ethereum a la capacité de traiter les transactions rapidement et à moindre coût sur la chaîne de blocs, comme Bitcoin, mais a aussi la capacité d’exécuter des contrats intelligents.

Pensez à des processus automatisés qui peuvent faire à peu près n’importe quoi en se basant sur des transactions de confiances.

Crypto-monnaie N°3 – Ripple (XRP)

Crypto-monnaie Ripple (XRP)

Ripple vise à améliorer la rapidité des transactions financières, en particulier les transactions bancaires internationales. Quiconque a déjà envoyé de l’argent à l’étranger sait qu’à l’heure actuelle, il faut compter de 3 à 5 jours ouvrables pour qu’une transaction soit compensée.

Il est plus rapide de retirer de l’argent, de prendre l’avion et de vous rendre à destination que de l’envoyer par voie électronique ! Sans compter que vous paierez des frais de transaction exorbitants – habituellement de l’ordre de 6 %, mais cela peut varier selon l’institution financière.

L’objectif de Ripple est de rendre ces transactions rapides (il suffit d’environ 4 secondes pour qu’une transaction soit compensée) et bon marché.

L’équipe de Ripple compte actuellement plus de 150 personnes, ce qui en fait l’une des plus importantes dans le monde de la crypto-monnaie. Ils sont dirigés par le PDG Brad Garlinghouse, qui a un curriculum vitae impressionnant qui comprend des postes élevés dans d’autres organisations comme Yahoo et Hightail.

Crypto-monnaie N°4 – Bitcoin Cash (BCH)

Crypto-monnaie Bitcoin Cash (BCH)

Bitcoin Cash a été créé le 1er août 2017 après un « hard fork » de la blockchain Bitcoin. Depuis des années, un débat fait rage dans la communauté Bitcoin sur l’opportunité d’augmenter la taille du bloc dans l’espoir d’alléger le goulot d’étranglement du réseau qui a affecté Bitcoin en raison de sa popularité accrue.

Comme aucun accord n’a pu être trouvé, la chaîne de blocs Bitcoin originale a été forkée, laissant la chaîne Bitcoin intacte et créant en fait une nouvelle chaîne de blocs qui permettrait aux développeurs de modifier certaines des caractéristiques programmées originales de Bitcoin.

D’une manière générale, l’argument en faveur de Bitcoin Cash est qu’en permettant une augmentation de la taille du bloc, plus de transactions peuvent être traitées dans le même laps de temps. Ceux qui s’opposent à Bitcoin Cash soutiennent que l’augmentation de la taille du bloc augmentera les besoins de stockage et de bande passante et, en fait, le prix des utilisateurs normaux. Cela pourrait conduire à une centralisation accrue, ce que Bitcoin a voulu éviter.

Bitcoin Cash n’a pas une seule équipe de développement comme Bitcoin. Il y a maintenant de multiples équipes indépendantes de développeurs.

Crypto-monnaie N°5 – Litecoin (LTC)

Crypto-monnaie Litecoin (LTC)

Semblable à Bitcoin, Litecoin est une plateforme de transaction peer-to-peer conçue pour être utilisée comme monnaie numérique. Grâce à des améliorations techniques notables, Litecoin est en mesure de traiter un plus grand nombre de transactions à moindre coût. Litecoin a été conçu pour traiter les petites transactions que nous effectuons quotidiennement.

Litecoin est parfois appelé « argent numérique » tandis que Bitcoin est connu sous le nom « d’or numérique ». C’est parce que traditionnellement l’argent était utilisé pour de petites transactions quotidiennes tandis que l’or était utilisé comme réserve de richesse et n’était pas utilisé dans la vie de tous les jours.

La chaîne de blocs Litecoin est aussi un fork de la chaîne Bitcoin. Il a d’abord été lancé en 2011 alors que son fondateur, Charlie Lee, travaillait encore pour Google. Bien connu comme un expert en cryptocurrency, Charlie Lee est soutenu par une équipe de développement solide qui semble réaliser ce qu’ils ont entrepris de faire. Ils ont récemment produit une réalisation très remarquable avec le premier échange atomique réussi.

Crypto-monnaie N°6 – Cardano (ADA)

Crypto-monnaie Cardano (ADA)Cardano est une chaîne de blocs de contrats intelligents. Cette crypto-monnaie a été initialement publiée sous le nom d’Input Output Hong Kong par Charles Hoskinson et Jeremy Wood, quelques-uns des premiers membres de l’équipe d’Ethereum, puis rebaptisé Cardano.

Cardano essaie de résoudre certains des problèmes les plus importants du monde de la cryptomonnaie qui causent des problèmes continus depuis des années, tels que les problèmes d’évolutivité et le vote démocratisé.

Ils ont le potentiel de contester la domination d’Ethereum dans le monde des contrats intelligents. Cardano est en train de développer leur propre langage de programmation similaire à Ethereum ; cependant, ils se concentrent davantage sur l’interopérabilité entre les autres cryptomonnaies.

Alors que certaines cryptomonnaies sont toutes mordantes mais pas d’écorce, Cardano est tout le contraire. Ils se concentrent tranquillement sur un logiciel puissant qui sera complètement open-source.

L’équipe de Cardano comprend certains des meilleurs cerveaux de l’industrie de la blockchain, et ils cherchent à créer une base solide sur laquelle d’autres peuvent s’appuyer pour les années à venir.

Crypto-monnaie N°7 – NEO (NEO)

Crypto-monnaie NEO (NEO)

Une plateforme de premier plan pour les contrats intelligents et parfois appelée  » l’Ethereum de la Chine « .

NEO (anciennement Antshares) espère numériser de nombreux types d’actifs qui étaient auparavant conservés par des moyens plus traditionnels, et permettre ainsi de les utiliser dans des contrats intelligents.

Pour imaginer un cas d’utilisation potentielle d’une crypto NEO, pensez à numériser le titre d’une maison en un actif intelligent, puis à configurer cet actif pour qu’il soit automatiquement transféré à une autre personne après réception du paiement de la maison. Il s’agirait, en fait, d’un simple contrat intelligent ou smart contract.

Le fondateur de NEO Da Hongfei est une figure de proue dans le monde de la cryptocurrency et a travaillé sur de nombreux projets de blockchain dans le passé. L’équipe de développement est composée de 6 investisseurs internes et d’une large communauté de développeurs tiers.

Crypto-monnaie N°8 – Stellar Lumens (XLM)

Crypto-monnaie Stellar Lumens (XLM)

Stellar Lumens cherche à utiliser la Blockchain pour effectuer des paiements internationaux très rapides avec de petits frais. Le réseau peut traiter des milliers de transactions par seconde avec un temps de confirmation de 3 à 5 secondes. Comme vous le savez peut-être, Bitcoin peut parfois prendre de 10 à 15 minutes pour confirmer une transaction, ne peut traiter que quelques transactions par seconde et, à son tour, a des frais de transaction très élevés.

Si cela ressemble beaucoup à Ripple, vous avez raison ! Stellar Lumens était basé sur le protocole Ripple et tente de faire des choses similaires. Stellar Lumens servira principalement à effectuer de petits paiements quotidiens (micropaiements), à envoyer de l’argent à l’étranger et à effectuer des paiements mobiles.

Stellar Lumens se concentre sur le monde en développement et, plus particulièrement, sur l’industrie de plusieurs milliards de dollars des travailleurs migrants qui envoient de l’argent à leur famille dans les pays pauvres.

L’équipe de Stellar Lumens est dirigée par Jed McCaleb, qui a travaillé avec succès dans de nombreuses startups dans le passé, comme eDonkey, Overnet, Ripple et le tristement célèbre Mt Gox.

Crypto-monnaie N°9 – EOS (EOS)

Crypto-monnaie EOS (EOS)

Considéré comme un « Ethereum Killer » potentiel, EOS propose des améliorations qui peuvent remettre en cause Ethereum en tant que plateforme de contrats intelligents dominante.

L’une des principales questions que la crypto-monnaie EOS cherche à améliorer est les problèmes d’extensibilité qui ont affecté le réseau Ethereum pendant les périodes de volume de transactions élevé, en particulier pendant les ICOs populaires (comme le fameux crypto-kitties).

Une des différences peut-être la plus profonde d’EOS, par rapport à Ethereum, est la manière dont vous utilisez le réseau EOS. Avec Ethereum, chaque fois que vous apportez des modifications ou interagissez avec le réseau, vous devez payer des frais.

Avec EOS, le créateur du DAPP (application décentralisée) peut payer la facture, alors que l’utilisateur ne paie rien. Et si vous y pensez, c’est logique. Voudriez-vous avoir à payer chaque fois que vous affichez quelque chose sur les médias sociaux ? Non, bien sûr que non !

En plus de cela, EOS a quelques autres avantages techniques par rapport à Ethereum, tels que la preuve déléguée de l’enjeu et d’autres changements de protocole. Sachez simplement qu’EOS a un sérieux pouvoir sous le capot pour soutenir l’affirmation de « Ethereum Killer ».

EOS a été créé par Dan Larrimer qui n’est pas un étranger auc technonologis de la blockchain ou des start-ups. Il a été le moteur de nombreux projets réussis dans le passé, tels que BitShares, Graphene et Steem.

Crypto-monnaie N°10 – Monero (XMR)

Crypto-monnaie Monero (XMR)

Monero est une monnaie numérique conçue pour être utilisée comme un système de paiement totalement anonyme.

Une idée fausse courante chez Bitcoin est qu’il est totalement anonyme. En réalité, tous les paiements traités sur le réseau Bitcoin sont enregistrés sur un grand livre public (blockchain), de sorte que Bitcoin n’est en fait que partiellement anonyme ou « pseudonyme ».

Cela signifie que vous pouvez, en théorie, retracer chaque transaction à laquelle une pièce de monnaie a été impliquée depuis sa création. Bien que les utilisateurs ne soient pas en mesure de lier de manière inhérente la clé publique sur la chaîne de blocs avec les clés privées utilisées pour stocker les pièces elles-mêmes, il existera toujours une corrélation entre les deux.

Monero a résolu ce problème en implémentant le hachage cryptonique des adresses de réception, séparant ainsi la pièce de l’adresse à laquelle elle est destinée. Cela peut s’avérer extrêmement précieux pour quiconque souhaite dissimuler ses achats.

L’équipe de développement de Monero se compose de 7 développeurs principaux, dont seulement deux sont connus du public. Il y a eu plus de 200 contributeurs supplémentaires au projet et des mises à jour logicielles ont lieux tous les six mois environ.

Crypto-monnaie N°11 – Dash (DASH)

Crypto-monnaie Dash (DASH)

Dash (qui provient de « Digital Cash ») a pour objectif d’être la crypto-monnaie la plus conviviale et la plus évolutive au monde. Il a la capacité d’envoyer des fonds instantanément confirmés par une sécurité  » preuve doublée des envois  » avec la fonctionnalité supplémentaire de l’historique effaçable des transactions et la capacité d’envoyer des transactions de façon anonyme.

Comme Bitcoin, Dash est destiné à être utilisé comme monnaie numérique, mais il a des valeurs ajoutées telles que des temps de transaction beaucoup plus rapides et des frais moins élevés. Pour un prix un peu plus élevé, Dash a la fonction supplémentaire d’envoi instantané qui permet de confirmer les transactions presque instantanément. C’est l’un des principaux arguments de vente de Dash parce que beaucoup pensent que cette caractéristique lui permettrait d’être utilisé dans les établissements plus haut de gammes.

L’équipe de développement de Dash se compose de plus de 50 membres et est dirigée par Evan Duffield, ancien professionnel des services financiers.

Crypto-monnaie N°12 – NEM (XEM)

Crypto-monnaie NEM (XEM)

NEM (New Economy Movement) est la première crypto-monnaie de preuve d’importance (POI) basée sur la technologie de la chaîne de blocs. En mettant l’accent sur les cas d’utilisation commerciale, le logiciel a été construit à partir en partant de zéro en gardant à l’esprit la capacité d’adaptation.

L’objectif de la crypto NEM est de permettre aux entreprises d’utiliser leur « smart asset system » pour mettre en place des chaînes de blocs personnalisables. Un actif intelligent peut être presque n’importe quoi : un jeton de cryptocurrency, le stock d’une entreprise ou la facturation et les dossiers d’une entreprise.

Voici quelques exemples d’utilisation potentielle de la technologie NEM : vote, crowdfunding, propriété d’actions, tenue de registres sécurisés, programmes de points de fidélité, paiements mobiles et services de décaissement. Une liste des cas d’utilisation de NEM peut être trouvée ici.

Le développement de NEM est suivi par la NEM Foundation, basée à Singapour.

Crypto-monnaie N°13 – IOTA (MIOTA)

Crypto-monnaie IOTA (MIOTA)

IOTA a vu beaucoup des problèmes que Bitcoin et Ethereum ont avec les modèles POW (preuve de travail) et POI (preuve d’importance) et cherche à les améliorer avec leur réseau révolutionnaire de validation des transactions simplement appelé « tangle ».

Lors de l’émission d’une transaction dans IOTA, vous validez 2 transactions précédentes. Cela signifie que vous ne sous-traitez plus la validation aux mineurs, ce qui nécessite des quantités inutiles de puissance de calcul et généralement une mise importante de crypto-monnaies. Ces ressources nécessaires sont, en fait, la centralisation des monnaies qui, de l’avis de beaucoup, ont été créées pour être décentralisées en premier lieu.

Avec IOTA, plus un ledger est actif, plus il y a de validation. En d’autres termes, plus il y a de gens qui l’utilisent, plus il est rapide. Vous n’avez pas à subventionner les mineurs, donc il n’y a pas de frais sur les transactions. C’est exact : zéro frais de transaction pour trader cette crypto-monnaie.

L’équipe IOTA développe activement la technologie de la chaîne de blocs depuis 2011 et a créé la fondation et l’entreprise IOTA en 2016. Depuis son émergence, l’équipe n’a cessé de croître, attirant des talents exceptionnels du monde entier.

Crypto-monnaie N°14 – Tether (UDST)

Crypto-monnaie Tether (UDST)

Tether est un jeton de cryptomonnaie émis sur la chaîne de blocs Bitcoin. Chaque pièce de monnaie Tether est prétendument soutenue par un dollar américain. L’objectif est de faciliter les transactions avec un taux fixé à l’USD.

Entre autres choses, la crypto-monnaie Tether cherche à résoudre certains des problèmes juridiques qui peuvent survenir lors de la négociation de crypto-monnaies et il vise à protéger les gens de la volatilité du marché.

Tether a fait face à la controverse concernant leur modèle d’affaires, et certains considèrent qu’il s’agit d’une escroquerie. Plus d’informations peuvent être lues à ce sujet sur reddit.

Crypto-monnaie N°15 – TRON (TRX)

Crypto-monnaie TRON (TRX)

Comme indiqué dans le livre blanc de TRON, « TRON est une tentative de guérir l’Internet ». Les fondateurs de TRON croient que l’Internet a dévié de son intention originale de permettre aux gens de créer librement du contenu et de poster comme bon leur semble ; au lieu de cela, l’Internet a été repris par d’énormes sociétés comme Amazon, Google, Alibaba et d’autres.

TRON tente de reprendre Internet à ces sociétés en construisant un système de divertissement à contenu libre. Cela permettra aux utilisateurs de stocker, publier et posséder librement des données, ce qui leur donnera le pouvoir de décider où et comment les partager.

Le projet est dirigé par le fondateur Justin Sun, qui a été inscrit deux fois (en 2015 et 2017) sur la liste Forbes 30 under 30. De plus, Sun est un protégé de Jack Ma, fondateur d’Alibaba Group, ancien représentant de Ripple en Chine et fondateur de Peiwo APP.

Sun a rassemblé une équipe forte avec des frappeurs lourds dont Binshen Tang (fondateur de Clash of King), Wei Dai (fondateur de ofo, le plus grand fournisseur de vélos partagés en Chine), et Chaoyong Wang (fondateur de ChinaEquity Group). Sun a également obtenu le soutien de quelques investisseurs providentiels notables comme Xue Manzi.

Crypto-monnaie N°16 – VeChain (VEN)

Crypto-monnaie VeChain (VEN)

Comme décrit dans le plan de développement de VeChain, le but de l’organisation est de construire  » un écosystème d’affaires distribué et sans confiance basé sur la technologie Blockchain auto-circulé et en expansion « .

Pour ce faire, ils ont l’intention de créer un écosystème commercial efficace et sans confiance afin de réduire considérablement le gaspillage des systèmes de transfert de l’information d’aujourd’hui.

La plate-forme VeChain se concentre notamment sur l’élimination de la contrefaçon dans l’industrie de la mode et du luxe, les systèmes de suivi de la sécurité alimentaire, la numérisation de la maintenance dans l’industrie automobile et de nombreux autres processus de la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Crypto-monnaie N°17 – Ethereum Classic (ETC)

Crypto-monnaie Ethereum Classic (ETC)

Ethereum Classic est né après une fourchette dure d’Ethereum en 2016. La fourchette était le résultat de l’infâme piratage DOA où environ 50 millions de dollars d’Ethereum ont été volés en raison de ce qui était considéré comme une omission dans le code.

La chaîne de blocage était fourchue afin de récupérer les pertes de cette attaque, mais une petite partie de la communauté ne voulait pas revenir en arrière et changer la chaîne de blocage d’origine. Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, et par la suite l’équipe de développement a choisi d’aller à la fourchette et de travailler sur ce qui est aujourd’hui « Ethereum ».

Il ya beaucoup de controverse en cours avec Ethereum Classic qui peut être mieux décrit sur ce fil rouge.

Crypto-monnaie N°18 – Lisk (LSK)

Crypto-monnaie Lisk (LSK)

Lisk est un réseau décentralisé, comme Bitcoin et Litecoin, qui permet aux développeurs de déployer leurs propres chaînes latérales à partir de la chaîne de blocs Lisk principale. Ces chaînes latérales sont des chaînes de blocs entièrement personnalisables qui vous permettent de modifier les paramètres que vous souhaitez adapter à votre propre application de chaîne de blocs.

Ceci est similaire à Ethereum et QTUM à certains égards. Avec Lisk, la principale différence est que les chaînes de blocs personnalisables se divisent en leurs propres chaînes latérales séparées. Cela évite aux développeurs d’avoir à concevoir quelque chose à partir de zéro. En fin de compte, les chaînes latérales ne sont que des bases de données décentralisées d’applications en chaîne de blocs.

Lisk est développé par une petite équipe berlinoise en pleine croissance. Ils sont dirigés par les co-fondateurs Max Kordek et Olivier Beddows qui sont des vétérans du monde de la cryptocurrency et du développement.

Crypto-monnaie N°19 – Nano (formerly RaiBlocks) (XRB)

Crypto-monnaie Nano (formerly RaiBlocks) (XRB)

Anciennement connu sous le nom de RaiBlocks, Nano est une pièce de monnaie axée sur le problème de l’évolutivité.

Comme décrit dans leur livre blanc, cette pièce de monnaie a des transactions quasi-instantanées avec des frais très bas. Ils opèrent avec la devise « faire une chose et bien faire une chose ».

Leur objectif est d’offrir aux utilisateurs un niveau de performance et d’évolutivité inégalé par toute autre plate-forme. Nano y parvient grâce à une structure de programmation unique où chaque compte possède sa propre chaîne de blocs unique. Cela permet à chaque chaîne de se mettre à jour de manière asynchrone par rapport au réseau, ce qui se traduit par des transactions rapides et des frais généraux minimes.

Crypto-monnaie N°20 – QTUM (QTUM)

Crypto-monnaie QTUM (QTUM)

QTUM (prononcer Quantum) est une plateforme de transfert de valeur open-source qui se concentre sur les applications mobiles décentralisées ou Dapps. QTUM est la première plateforme de contrats intelligents de preuve d’intérêt au monde.

QTUM est destiné à être utilisé à la fois comme un protocole de transfert de valeur, comme Bitcoin, et comme une plateforme contractuelle intelligente, comme Ethereum. Ils ont un certain nombre d’innovations techniques que certains considèrent comme supérieures à Ethereum, et ils se concentrent sur les applications mobiles.

La plate-forme elle-même est très nouvelle. Il est apparu en mars 2017, après une campagne de crowdfunding très réussie qui a permis de récolter près de 16 millions de dollars en seulement 5 jours. QTUM dispose d’une petite mais solide équipe de développement et d’une liste impressionnante d’investisseurs qui soutiennent leurs idées. Le développement de QTUM est dirigé par la Fondation QTUM basée à Singapour.

 Crypto-monnaie N°21 – OmiseGO (OMG)

Crypto-monnaie OmiseGO (OMG)« Unbank the Banked » est le slogan de la plateforme en ligne OmiseGo d’Omise et c’est exactement ce qu’Omise s’est fixé comme objectif. Fondée en 2013 au large de la chaîne Ethereum, Omise vise à révolutionner la dynamique financière en Asie du Sud-Est.

Omise cible les particuliers et les entreprises de toutes tailles en améliorant le système financier actuel qui est lent, désuet et inaccessible à la plupart des gens  » quotidiens  » dans ces pays.

Avec son projet d’échange en ligne OmiseGO, Omise cherche à accélérer la façon dont l’argent est dépensé et envoyé, tant au niveau national qu’international en Asie du Sud-Est et au-delà.

Ils ont aussi beaucoup à célébrer. OmiseGo a établi des partenariats dans la région et a récemment établi un partenariat avec McDonald’s et Credit Saison.

Omise a mis en place une équipe forte de plus de 130 collaborateurs répartis dans différents pays. PDG et fondateur d’Omise, Jun Hasegawa, a été impliqué dans de multiples startups et a travaillé pour Google pendant plus de 16 ans.

La plate-forme OmiseGO a été approuvée par certains des plus grands acteurs du monde de la cryptocurrency, tels que Vitalik Buterin et Gavin Wood, les co-fondateurs d’Ethereum.

 Crypto-monnaie N°22 – Bitcoin Gold (BTG)

Crypto-monnaie Bitcoin Gold (BTG)

Bitcoin Gold est né comme une fourchette de la chaîne de blocs Bitcoin, et a été annoncé à l’origine fin juillet 2017.

Bitcoin Gold a été conçu pour changer le mécanisme de consensus de Bitcoin, permettant ainsi aux utilisateurs d’utiliser des unités de traitement graphique (GPU) et abaissant la barrière à l’entrée pour les nouveaux mineurs. La fourchette était également un passage du SHA256 de bitcoin au même algorithme Equihash utilisé par Zcash.

 Crypto-monnaie N°23 – Binance Coin (BNB)

Crypto-monnaie Binance Coin (BNB)

Binance Coin est la pièce utilisée pour faciliter les opérations sur la plateforme Binance, un change cryptocurrency capable de traiter 1,4 million d’ordres par seconde. Le nom « Binance » est dérivé de la combinaison des termes « binaire » et « finance », se référant à l’intégration de la technologie numérique et de la finance.

La pièce BNB est utilisée pour payer les frais d’échange, les frais de retrait, les frais de cotation et tous les autres frais de transaction possibles sur la plate-forme Binance. Afin d’inciter les nouveaux utilisateurs à effectuer leurs transactions en cryptocurrency sur Binance, l’équipe offre des remises lorsque BNB est utilisée pour payer les frais. Le rabais sera de 50% la première année, 25% la deuxième année, 12,5% la troisième année et 6,25% la quatrième année avant la fin du rabais.

Binance a été principalement commercialisé auprès des investisseurs chinois cryptocurrency au début, mais ils ont aussi des versions anglaise, coréenne, japonaise, française, espagnole et russe de la plate-forme.

 Crypto-monnaie N°24 – ICON (ICX)

Crypto-monnaie ICON (ICX)Fraîchement sortie d’une ICO couronnée de succès, la startup coréenne ICON cherche à fournir un moyen de connecter toutes les différentes chaînes de blocs les unes aux autres. Cela place ICON dans le même domaine que Ark, qui tente d’atteindre des objectifs similaires.

Le concept principal d’ICON est leur idée d’une « chaîne en boucle ». Comme indiqué dans leur livre blanc, une chaîne de boucles peut être décrite comme une  » chaîne de blocs de haute performance qui peut fournir une transaction en temps réel, qui est basée sur un contrat intelligent amélioré « . Grâce à ICON, les participants pourront se connecter à n’importe quelle chaîne de blocs sans dépendre des échanges centralisés actuels.

ICON dispose d’une équipe relativement importante provenant d’horizons divers. Ils ont également obtenu l’aide de quelques conseillers notables comme Jason Best et Don Tapscott.

 Crypto-monnaie N°25 – Zcash (ZEC)

Crypto-monnaie Zcash (ZEC)

ZCash est un protocole de transfert de valeur bifurqué de la chaîne de blocs Bitcoin. ZCash peut être utilisé comme Bitcoin, avec quelques améliorations supplémentaires. Avec la technologie « zero cash », ZCash protège à la fois le montant transféré et les expéditeurs, rendant ainsi les transactions véritablement anonymes.

ZCash est l’un des nouveaux arrivants dans le monde des « transactions privées ».

Il est intéressant de noter qu’Ethereum est en train de mettre en œuvre certaines des technologies de ZCash pour permettre aux transactions sur le réseau Ethereum d’être également anonymes.

ZCash est développé par la Zerocoin Electric Coin Company. Ils ont connu de grands succès, notamment l’annonce par JP Morgan de l’implantation de la technologie de protection de la vie privée de Zcash dans Quarum, une technologie JP basée sur Ethereum.

 Crypto-monnaie N°26 – DigixDAO (DGD)

Crypto-monnaie DigixDAO (DGD)

DGD, qui signifie Digix Decentralized Autonomous Organization, est une communauté autonome qui accorde des subventions à différents projets qui favoriseront la croissance du réseau DGX.

Le jeton DGD est parfois confondu avec un jeton DGX. Les deux sont créés par Digix Global, mais avec des objectifs différents en tête. Prévu pour le premier trimestre 2018, le jeton DGX est un jeton soutenu par des lingots d’or physique. 1 jeton DGX sera égal à 1 gramme d’or physique situé dans un coffre-fort à Singapour.

Bien qu’ils soient différents, les jetons DGD et DGX sont liés. Les détenteurs de jetons DGD auront la possibilité de voter dans le mécanisme DigixDAO pour décider quels projets la DGD choisira de financer. Au moment du vote, les porteurs auront droit à certaines récompenses telles que des rabais ou des rabais DGX. Les jetons DGD ne procurent cependant pas de revenus passifs ou de droits aux profits provenant des transactions DGX ou des dividendes.

 Crypto-monnaie N°27 – Populous (PPT)

Crypto-monnaie Populous (PPT)

En un coup d’œil, Populous est une plateforme mondiale de commerce de factures construite sur la technologie du grand livre décentralisé. Populous relie les propriétaires d’entreprises et les acheteurs de factures en utilisant la sécurité, la transparence et la rapidité de la technologie de la chaîne de blocs.

Populous s’appuie sur le protocole Ethereum et donne à l’investisseur moyen la possibilité de participer à un marché financier alternatif qui, dans le passé, n’était accessible qu’aux institutions financières, aux particuliers fortunés et aux gouvernements.

Cette plateforme permet aux investisseurs de n’importe quelle partie du monde d’investir dans une facture vendue par un vendeur de facture de n’importe où dans le monde. Un exemple d’utilisation serait qu’un investisseur aux États-Unis achète la facture d’une entreprise manufacturière chinoise alors que l’entreprise chinoise utilise ce prêt pour financer ses activités à court terme afin de mettre un produit sur le marché.

Les factures seront adjugées par le biais d’une vente aux enchères. Les investisseurs seront payés sous forme d’intérêts une fois la facture remplie.

L’équipe est basée au Royaume-Uni et est dirigée par le PDG Stephan Williams et le CTO Zvezdormir Zlatinov. Le projet en est encore à ses débuts et il n’y a pas beaucoup d’informations sur le développement.

 Crypto-monnaie N°28 – Steem (STEEM)

Crypto-monnaie Steem (STEEM)

Steem est la première chaîne de blocs à vouloir perturber le monde des médias sociaux. Aujourd’hui, la plupart des plateformes de médias sociaux ne récompensent pas les utilisateurs qui fournissent un contenu de haute qualité à leur public (une exception notable est YouTube, où les créateurs de contenu peuvent gagner un petit pourcentage des revenus publicitaires).

Steem a renversé cette idée en offrant une plateforme où les utilisateurs sont incités à créer du contenu de haute qualité. Des actions telles que le plaisir, le partage et le upvoting gagneront également des micro récompenses. Cet article décrit la structure de paiement et de basculement de la plate-forme.

En outre, Steem est complètement décentralisé, ce qui signifie qu’il n’y a pas d’organe directeur qui censure ou stocke les informations des utilisateurs pour les vendre plus tard aux entreprises. Cela donne à Steem des avantages évidents par rapport aux géants des médias sociaux comme Facebook.

Steem a été fondée par Ned Scott et Dan Larimer. Dan Larimer a travaillé sur quelques autres projets très réussis tels que Bitshares et EOS.

 Crypto-monnaie N°29 – Waves (WAVES)

Crypto-monnaie Waves (WAVES)

« Your blockchain token in one minute » était le slogan original de Waves. Bien qu’elle ait été modifiée en raison de l’augmentation des services offerts, ce qu’ils ont dit à l’époque est toujours d’actualité.

Waves est la première plate-forme de chaîne de blocs qui a rendu très facile pour quelqu’un qui n’a pas l’expérience du codage de créer son propre jeton de chaîne de blocs !

Il existe de nombreuses autres plates-formes qui vous permettent de créer votre propre jeton, notamment Ethereum. Mais contrairement à Ethereum, il n’est pas nécessaire d’apprendre un nouveau langage de codage pour créer un jeton sur Waves.

En plus de la création de jetons, Waves a lancé sa propre bourse décentralisée qui vous permet d’échanger des jetons nouvellement créés avec des jetons et des monnaies existantes.

Le fondateur et PDG de Waves est Sasha Ivanov, qui n’est pas étranger au monde de la cryptographie. Il a été le fondateur de l’échange coinomat.com.

 Crypto-monnaie N°30 – Bytecoin (BCN)

Crypto-monnaie Bytecoin (BCN)

Bytecoin se décrit comme « une cryptocurrency privée, décentralisée avec un code source ouvert qui permet à chacun de participer au développement du réseau Bytecoin ». C’est la première pièce de monnaie à offrir des paiements non traçables, des transactions non liées et une résistance à l’analyse de la chaîne de blocage.

Avec Bytecoin, il est possible d’envoyer des transactions instantanées partout dans le monde, qui sont totalement introuvables et ne nécessitent pas de frais supplémentaires.

Le développement de Bytecoin est axé sur la communauté et une liste de tous les différents sites web communautaires peut être trouvée ici.

 Crypto-monnaie N°31 – Maker (MKR)

Crypto-monnaie Maker (MKR)

Maker est un « stablecoin » décentralisé et adossé à des actifs, basé sur la chaîne de blocs d’Ethereum. Les pièces stables sont une approche révolutionnaire de la monnaie numérique, car elles éliminent les grandes volatilités de prix dans les pièces.

Le système de contrat intelligent autonome de Maker est conçu spécifiquement pour réagir aux fluctuations du marché, en maintenant le prix de 1 Dai équivalent à 1 $US. Chaque Dai est garanti par des jetons Ether et est garanti par un contrat Ethereum smart.

Dans le cas où le prix d’Ether tombe en dessous du seuil prédéterminé, le contrat intelligent serait automatiquement liquidé, maintenant la garantie à un niveau de sécurité et empêchant ainsi le jeton Dai de s’effondrer.

En détenant un jeton MKR, vous devenez membre de l’OFA de Maker et vous bénéficiez de certains droits tels que définis dans les documents techniques de Maker.

 Crypto-monnaie N°32 – Stratis (STRAT)

Crypto-monnaie Stratis (STRAT)

Stratis est une plateforme de développement à l’échelle de l’entreprise qui fonctionne comme Ethereum. Cela signifie que Stratis a été conçu pour les entreprises. Stratis est basé sur les langages de programmation C# et .Net, ce qui signifie que le programme sera beaucoup plus accessible aux développeurs à l’avenir parce qu’il n’y aura pas besoin d’apprendre un langage de programmation supplémentaire.

Le slogan de Stratis est « We make blockchain easy for you ». Cela résume bien ce que Stratis essaie de faire, c’est-à-dire rendre la technologie de la chaîne de blocs utilisable pour les entreprises « moyennes ».

Comme Lisk, Stratis se consacre à la création de chaînes latérales, ce qui, en un sens, donne au développeur la possibilité de réaliser des chaînes de blocs hautement personnalisées sans altérer la chaîne publique principale.

Stratis est dirigé par Chris Trew, PDG, qui travaille dans le monde de la chaîne de blocs depuis 2013 et possède diverses expériences dans les secteurs financier, juridique, de l’aviation et du développement de logiciels.

 Crypto-monnaie N°33 – Verge (XVG)

Crypto-monnaie Verge (XVG)

Verge est un système de paiement électronique P2P sécurisé et décentralisé, conçu pour l’envoi de transactions privées. Verge a un grand livre public similaire à Bitcoin, mais contrairement à Bitcoin, vous ne pourrez pas voir les adresses publiques des transactions effectuées. Cette confidentialité est réalisée en utilisant les technologies Tor (The Onion Router) et I2P (Invisible Internet Project) pour cacher les adresses IP des utilisateurs.

Verge était à l’origine connu sous le nom de DogeCoinDark, puis rebaptisé Verge en 2016. Les créateurs de Verge voulaient que cette pièce de monnaie soit considérée comme une forme légitime de monnaie, et non seulement comme un moyen de payer pour des articles illicites.

Le développement de Verge est axé sur la communauté. Une grande partie du développement se fait sur une base volontaire par divers développeurs. Pour plus d’informations sur l’équipe, cliquez ici.

 Crypto-monnaie N°34 – RChain (RHOC)

Crypto-monnaie RChain (RHOC)

RChain est une plateforme décentralisée de contrats à source ouverte et décentralisée dont l’objectif est de  » fournir du contenu à l’échelle de Facebook et de supporter les transactions à la vitesse de Visa « .

La plate-forme d’application décentralisée de RChain est alimentée par la machine virtuelle Rho (RhoVM). Le RhoVM fonctionne en exécutant un ensemble indépendant de contrats intelligents sur des chaînes de blocs et des réseaux indépendants. Cela signifie que RChain fonctionne en exécutant de nombreux ensembles coordonnés et parallèles de chaînes de blocs.

Au fur et à mesure que la plate-forme se développe, les différents nœuds du réseau travailleront à l’unisson pour gérer le volume des transactions. Cette communication unique de nœud à nœud, couplée aux chaînes de blocs parallèles du RhoVM, permettra une plus grande évolutivité le long de la ligne en réduisant les goulots d’étranglement du réseau.

 Crypto-monnaie N°35 – Dogecoin (DOGE)

Crypto-monnaie Dogecoin (DOGE)

Dogecoin est un système de paiement électronique peer-to-peer basé sur le populaire mème de 2013 du chien Shiba Inu Inu. C’était une fourchette de Luckycoin, qui était elle-même une fourchette de Litecoin. La pièce utilise un algorithme d’extraction d’écriture PoW similaire à Bitcoin ; cependant, bien que Bitcoin ait un nombre limité de pièces, il n’y a pas de limite au nombre de Dogecoins qui peuvent être créés. Le taux actuel de création de Dogecoin est de plus de 5.000.000.000.000.000 de pièces par an.

Dogecoin est l’un des plus anciens altcoins en existence, et pour cette raison ils ont une communauté relativement grande. La page rouge a environ 90 000 shibes (le nom du groupe pour les membres de leur communauté).

Dogecoin est une excellente pièce de monnaie à utiliser pour les micro-transactions et est couramment utilisé pour le basculement sur les articles. La pièce est une sorte de « blague » autoproclamée qui a gagné beaucoup de popularité. Cette vidéo est un bon indicateur de la nature légère de la communauté dans son ensemble.

 Crypto-monnaie N°36 – Status (SNT)

Crypto-monnaie Status (SNT)

Comme décrit dans leur livre blanc, Status est « une plateforme de messagerie open source et une interface mobile pour interagir avec les applications décentralisées qui s’exécutent sur le réseau Ethereum ».

Tout comme les navigateurs fournissent la passerelle vers les sites Web, Status fournit une passerelle vers les applications et services décentralisés. Status veut construire un centre numérique où vous pouvez utiliser divers services basés sur le réseau Ethereum comme Aragon et Gnosis.

Statut lancé en juin 2017 après une OIC très réussie où ils ont levé plus de 100 millions de dollars. Peu de temps après leur ICO, Status a annoncé la nomination de l’ancien chef de produit Google Nabil Naghdy au poste de directeur de l’exploitation et a publié le portefeuille de Status Hardware.

 Crypto-monnaie N°37 – Siacoin (SC)

Crypto-monnaie Siacoin (SC)

Siacoin vise à perturber le monde du stockage en nuage. Ce qui distingue Saicoin, c’est qu’il s’agit d’une plate-forme décentralisée, cryptée et peer-to-peer de stockage en nuage. Siacoin a été en mesure de réduire considérablement les frais généraux du stockage en nuage en permettant aux utilisateurs de « louer » (dans un sens) leur disque dur inutilisé.

Siacoin a été créé par Luke Champine et David Vorick de Nebulous Inc. L’équipe Saicoin a choisi de ne pas détenir d’OIC. Au lieu de cela, Siacoin est venu à la vie quand son bloc de genèse a été miné. Même sans ICO, l’équipe de Sia a réussi à réunir plus de 1,25 million de dollars de financement par l’intermédiaire d’investisseurs tels que Fenbushi Capital, Raptor Group, Procyon Ventures, ainsi que d’investisseurs providentiels comme Xiaolai Li.

Siacoin a quelques concurrents importants tels que MaidSAFE et Storj. Une analyse des trois pièces de monnaie peut être trouvée ici.

Crypto-monnaie N°38 – BitShares (BTS)

Crypto-monnaie BitShares (BTS)

BitShares a été fondé en 2014 par Dan Larimer, un visionnaire de la cryptocurrency et adopteur précoce. Il a commencé à travailler avec Bitcoin en 2009.

Mais après que certains échanges centralisés ont commencé à fermer sans raison apparente, Larimer s’est rendu compte qu’un échange décentralisé est nécessaire. C’est de cette idée qu’est née BitShares.

Comme l’explique Larimer dans ce billet de blog, BitShares est, entre autres, un logiciel, un réseau, un grand livre, une communauté et plus particulièrement un échange décentralisé de pair à pair. BitShares vise à supprimer le besoin de faire confiance à une autorité centralisée pour superviser les transactions et gérer les fonds.

Dan Larimer a un curriculum vitae extrêmement impressionnant et a été le développeur principal sur EOS et Steem, en plus de Bitshares.

Crypto-monnaie N°39 – Aeternity (AE)

Crypto-monnaie Aeternity (AE)

Aeternity est une plate-forme de calcul décentralisé et d’actifs numériques à source ouverte qui vise à améliorer la gouvernance de la cryptocurrency, l’évolutivité, la sécurité des scripts et l’accès bon marché aux données du monde réel sur la chaîne de blocs.

Aeternity prévoit de résoudre le problème de l’évolutivité du réseau en gardant les transactions hors de la chaîne de blocs et sur ce qu’ils appellent les « canaux d’état », jusqu’à ce qu’il y ait une divergence ou que les données doivent être appliquées.

Les données du monde réel sont traitées par le biais de contrats intelligents d’Ethereum et de ce qu’Aeternity appelle des « oracles intelligents ». Ces oracles sont destinés à réduire certains des coûts élevés et des inefficacités qui, selon Aeternity, compliquent ou même empêchent la réalisation de nombreuses applications.

Aeternity soutient que d’autres projets qui tentent d’introduire des données du monde réel dans la chaîne de blocs échoueront parce qu’ils construisent le mécanisme de consensus à l’intérieur du contrat intelligent lui-même, ce qui à son tour met en péril la sécurité et sacrifie l’efficacité.

Aeternity cherche à résoudre ce problème en créant un mécanisme de consensus amélioré conçu pour traiter l’information tirée de l’extérieur de la chaîne de blocs, en plus de ce qui se trouve à l’intérieur.

Crypto-monnaie N°40 – Decred (DCR)

Crypto-monnaie Decred (DCR)Decred, qui signifie crédit décentralisé, est une monnaie numérique qui utilise un modèle de gouvernance communautaire pour déterminer l’avenir de son protocole de chaîne de blocs.

Decred a été créé et conçu avec pour mission principale de résoudre le problème de la gouvernance de la chaîne de blocs. Bitcoin, en particulier, a connu beaucoup de problèmes, la communauté n’étant pas en mesure de s’entendre sur les changements de protocole. Des questions telles que le débat sur la taille des blocs a divisé la communauté, et une résolution n’a pas encore été trouvée.

Decred utilise un hybride unique de l’exploitation minière de PoW et de PoS pour décentraliser le processus de prise de décision. Vous pouvez en savoir plus sur ce système hybride dans le livre blanc Decred.

L’équipe de Decred est composée de développeurs qui donnent bénévolement de leur temps et choisissent de rester pseudo-anonymes. La meilleure façon d’interagir avec la communauté et d’en savoir plus est d’utiliser les canaux Redit, Discord et Telegram de Decred.

Crypto-monnaie N°41 – Augur (REP)

Crypto-monnaie Augur (REP)Comme décrit dans leur livre blanc, Augur a entrepris de créer la première plate-forme décentralisée et open-source pour les marchés de prédiction.

Basé sur les idées de la théorie des jeux et la sagesse de la foule, les marchés de prédiction atteignent une plus grande précision de prévision que n’importe quel expert individuel. Cependant, le problème avec les marchés de prédiction existants est qu’ils étaient tous centralisés.

En fournissant une solution décentralisée, Augur permet à des personnes de partout dans le monde de poser une question sur le résultat d’un événement futur, ainsi que d’acheter et de vendre des actions sur le résultat d’un marché auquel elles souhaitent participer. De plus, il permet à des milliers d’utilisateurs de faire rapport sur les résultats, éliminant ainsi le besoin de faire confiance à un journaliste individuel.

Augur a réuni une équipe de développeurs expérimentés, dirigée par les co-fondateurs Jack Peterson et Joey Krug. De plus, ils ont plusieurs conseillers notables dont le fondateur d’Ethereum, Vitalik Buterin, l’expert en commerce Ron Bernstein, l’économiste Dr. Robin Hanson, le PDG d’Enlighted Joe Costello, et la fondatrice du Lightning Network Elizabeth Stark.

Crypto-monnaie N°42 – Bytom (BTM)

Crypto-monnaie Bytom (BTM)

Bytom a été créé pour « transférer des actifs du monde atomique vers byteworld ». Dans ce cas, les « actifs atomiques » désignent les actifs traditionnels du monde physique tels que les obligations, les titres, les dividendes ou les renseignements.

Bytom veut améliorer la gestion des actifs de revenu en facilitant le transfert de ces actifs par le biais de contacts intelligents.

Ils veulent aussi numériser la gestion des titres non publics et des options, en plus d’accroître la titrisation des actifs. La titrisation d’actifs est simplement la capacité d’enregistrer et de symboliser n’importe quel actif du monde atomique et de le mettre facilement sur la chaîne de blocs.

Crypto-monnaie N°43 – Waltonchain (WTC)

Crypto-monnaie Waltonchain (WTC)Waltonchain est une plate-forme unique qui combine la RFID (identification par radiofréquence) et la technologie de la chaîne de blocs pour créer un puissant réseau IoT (Internet des objets).

Waltonchain fait référence à leur réseau d’IdO à l’Internet des Objets de Valeur (VIot). Ce réseau vise à utiliser la chaîne de blocs pour créer un enregistrement de transaction décentralisé et une technologie de stockage basée sur des principes cryptographiques.

En utilisant le VIot, Waltonchain espère connecter des objets physiques au monde numérique avec des systèmes de suivi à très faible coût.

Entre autres choses, cela permettra aux entreprises de collecter passivement et à moindre coût une énorme quantité de données sur n’importe quel type de produit physique.

Crypto-monnaie N°44 – Komodo (KMD)

Crypto-monnaie Komodo (KMD)Komodo est une cryptocurrency centrée sur l’anonymat, bifurquée de la plateforme Zcash. Il utilise la même technologie zk-SNARK que Zcash pour masquer les informations sur l’expéditeur, le destinataire et le montant envoyé.

De plus, Komodo utilise le protocole dPOW (delayed Proof-of-Work) qui offre une meilleure sécurité tout en tenant compte des chaînes de blocs tiers à la recherche de couches de sécurité supplémentaires.

Komodo est un projet d’équipe SuperNET et étant donné la nature du projet, tous les membres de l’équipe utilisent des alias. Le développeur principal lui-même se fait appeler « jl777 », avec son identité inconnue du grand public.

Komodo a connu un ICO très réussi, qui a notamment été la première offre initiale décentralisée au monde. Ils cherchent à soutenir les dICOs à l’avenir.

Crypto-monnaie N°45 – Ark (ARK)

Crypto-monnaie Ark (ARK)Ark est une cryptocurrency dont le but est de combler le fossé entre les différentes cryptocurrences du monde.

Actuellement, la plupart des cryptocurrences fonctionnent sur des technologies différentes et ne sont pas conçues pour être compatibles entre elles. Cela crée des problèmes potentiels qui devront être résolus à l’avenir.

Pensez par exemple, ne pouvoir ouvrir Google qu’à partir d’un PC qui tourne sur un logiciel Windows mais pas sur un Mac qui tourne sur iOS.

Pour résoudre ce problème, Ark a créé leur technologie SmartBridge qui est un peu de code ajouté dans la chaîne de blocs pour qu’Ark puisse communiquer directement avec elle. Les possibilités sont presque infinies parce qu’il utilise les pouvoirs et les capacités de toutes les différentes technologies de la chaîne de blocs.

L’équipe Ark est dirigée par Francois-Xavier Thoorens, co-fondateur et Chief Technology Officer d’Ark. Au moment de la rédaction du présent rapport, Ark compte 15 membres de l’équipe de base provenant de 11 pays différents.

Crypto-monnaie N°46 – Ardor (ARDR)

Crypto-monnaie Ardor (ARDR)

Ardor est le dernier produit blockchain-as-a-service lancé par Jelurida. Ardor a été annoncé comme la prochaine génération du logiciel NXT sorti précédemment. Il s’agit d’une version open-source et évoluée qui traite de certains des problèmes de la chaîne de blocs dans son ensemble, tels que le ballonnement de la chaîne de blocs, l’évolutivité et les problèmes de polyvalence.

Ardor est une plateforme de Proof-of-Stake qui déploie ce qu’ils appellent des « chaînes enfants » à partir de la « chaîne principale ». Les chaînes pour enfants sont des chaînes indépendantes qui offrent la possibilité d’utiliser le jeton Ardor ou tout autre jeton au choix du propriétaire de la chaîne. Cela leur permettra d’agir en tant qu’entités séparées tout en étant synchronisées dans la chaîne principale globale d’Ardor.

La vente de jetons IGNIS (le jeton d’Ignis, la première chaîne enfant Ardor) a été conclue avec succès en novembre 2017, suivie du lancement du réseau principal de la plate-forme Ardor le 1er janvier 2018..

Crypto-monnaie N°47 – Zilliqa – (ZIL)

Crypto-monnaie Zilliqa – (ZIL)Zilliqa est une plate-forme de chaîne de blocs qui se concentre sur la résolution du problème de la mise à l’échelle sur les chaînes de blocs publics. Avec le réseau de Zilliqa, le nombre de transactions augmente à un rythme linéaire jusqu’au nombre de nœuds.

Cela signifie qu’à mesure que le nombre de nœuds augmente, sa capacité à traiter un volume élevé de transactions augmentera également. Zilliqa a déjà exécuté un test de succès sur leur réseau, où ils ont pu réaliser 1 200 transactions par seconde avec seulement 2 400 nœuds.

Zilliqa est également la première chaîne de blocs à intégrer avec succès le « sharding » dans une chaîne de blocs publics. Ce concept est extrêmement utile pour améliorer le taux d’évolutivité, la bande passante et la performance dans les chaînes de blocs. Le Sharding, en effet, divise les nœuds en « tessons » qui peuvent ensuite effectuer des micro-transactions dans chaque bloc de la chaîne de blocs.

De plus, Zilliqa prétend être plus économe en énergie pour l’exploitation minière. Ils ont également l’intention de mettre en œuvre dapps dans leur plate-forme à l’avenir.

 

Crypto-monnaie N°48 – Veritaseum – (VERI)

Crypto-monnaie Veritaseum – (VERI)

Le modèle d’affaires de Veritaseum peut être décrit comme une porte d’entrée sur les marchés financiers mondiaux de pair à pair qui est moins chère que les autres options offertes aujourd’hui.

En d’autres termes, ils prévoient de concurrencer directement les fonds spéculatifs tout en opérant à une fraction du coût.

Selon leur livre blanc, Veritaseum offre un accès aux actifs et à la négociation de valeur sans risque de contrepartie, sans risque de crédit ou d’exposition au bilan.

Cela se fait à l’aide d’une suite logicielle d’une douzaine de contrats intelligents appelée VeADIR. Les clients peuvent accéder à VeADIR à l’aide de jetons Veritas, disponibles sur EtherDelta et quelques autres bourses moins connues.

Crypto-monnaie N°49 – Electroneum (ETN)

Crypto-monnaie Electroneum (ETN)

Electroneum est une monnaie numérique qui se concentre sur les utilisateurs mobiles. Avec une ICO réussie à leur actif, ils cherchent à devenir la première pièce numérique à être largement acceptée en raison de sa « facilité d’utilisation révolutionnaire pour l’utilisateur mobile ordinaire ».

Electroneum a quelques différences clés entre les autres monnaies numériques qui les rendent plus mobiles. D’une part, le portefeuille Electroneum a été conçu spécifiquement pour les utilisateurs mobiles et sa facilité d’utilisation est simplifiée pour une utilisation facile sur smartphone.

Un autre avantage de l’application Electroneum est qu’elle vous permet d’exécuter une simulation d’exploitation minière à partir de votre téléphone. Les utilisateurs peuvent gagner des pièces de monnaie pré-minées pendant que l’application fonctionne en arrière-plan. Pendant ce temps, vous pouvez utiliser le portefeuille pour vos transactions quotidiennes.

De plus, l’application mobile permet des microtransactions et a été conçue pour rendre les transferts entre portefeuilles rapides, économiques et conviviaux.

Crypto-monnaie N°50 – 0x (ZRX)

Crypto-monnaie 0x (ZRX)0x est une bourse décentralisée construite sur la chaîne de blocs d’Ethereum qui permet d’échanger des jetons ERC20. L’intention de 0x est de servir de bloc de construction à partir duquel les autres peuvent facilement créer leur propre échange décentralisé.

L’une des principales différences entre 0x et les autres bourses décentralisées est que 0x est rapide. Afin de réduire le gonflement de la chaîne de blocage, toutes les commandes sont transportées hors de la chaîne de blocage et vérifiées par la suite.

En plus de rendre les transactions rapides, cela élimine la nécessité de dépenser du gaz pour payer les coûts de transaction du réseau, comme sur d’autres centraux décentralisés comme EtherDelta.

0x utilise un système open-source de contrats intelligents qui agit comme une infrastructure pour ceux qui souhaitent construire avec le protocole 0x. Un certain nombre de projets ont déjà commencé à construire sur la plate-forme 0x comme Augur, Aragon et Request Network.

Crypto-monnaie N°51 – KuCoin Shares (KCS)

Crypto-monnaie KuCoin Shares (KCS)Les actions KuCoin sont une pièce de monnaie émise par la plateforme de change cryptocurrency, Kucoin. Comme pour les Binance Coins, les utilisateurs de Kucoin pourront payer les frais de change de la plateforme à un taux réduit.

En plus des frais de transaction réduits, les détenteurs de KCS recevront un bonus Kucoin.

Comme détaillé dans le livre blanc de Kucoin, le montant de la prime Kucoin versée aux détenteurs de pièces sera égal à la moitié du total des frais facturés par l’échange Kucoin.

Crypto-monnaie N°52 – Hshare (HSR)

Crypto-monnaie Hshare (HSR)Hshare est un jeton de valeur pré-lancé avec une transaction de 1 pour 1 en valeur pour HCash. La chaîne de blocage HCash n’a pas encore été lancée publiquement. L’objectif principal de HCash est de faciliter le transfert de devises sur différentes chaînes de blocs.

Aujourd’hui, cela doit être fait en utilisant un échange tel que Bittrex qui a des inconvénients tels que les frais de transactions, le temps et les tracas pour transférer des pièces de différents portefeuilles et le fait que la plupart des échanges sont centralisés.

Actuellement, Hshare n’a pas grand-chose à montrer ; juste une idée et un livre blanc. Beaucoup sont sceptiques à l’égard de cette pièce ; certains vont même jusqu’à dire qu’il s’agit d’une arnaque ou d’une pièce de monnaie escroquerie, comme on le voit dans ce fil rouge.

Crypto-monnaie N°53 – Monacoin (MONA)

Crypto-monnaie Monacoin (MONA)Monacoin est l’un des altcoins préférés du Japon. Il est couramment utilisé par les joueurs comme forme de paiement et peut également être utilisé pour acheter des biens physiques sur divers sites Web.

Aux côtés de Bitcoin, Monacoin a commencé à être accepté au Japon dans des magasins comme Ark Electronics.

Monacoin a un système de pourboire qui est couramment utilisé pour récompenser les joueurs, les artistes et les membres de la communauté pour leurs contributions. Cette vidéo montre quelques-unes des différentes utilisations de Monacoin.

Crypto-monnaie N°54 – DigiByte (DGB)

Crypto-monnaie DigiByte (DGB)

DigiByte est une chaîne de blocs open-source qui a vu le jour en janvier 2014, ce qui en fait l’une des plus anciennes chaînes de blocs existantes. Il a été fondé par le développeur Jared Tate, qui dirige encore aujourd’hui le projet.

DigiByte se concentre sur la cybersécurité pour les paiements numériques et les applications intelligentes. Il est fortement décentralisé avec plus de 100 000 serveurs, ordinateurs, téléphones et nœuds dans le monde entier.

DigiByte utilise cinq algorithmes cryptographiques sécurisés et avancés pour empêcher la centralisation de l’exploitation minière, ce qui est courant dans les chaînes de blocs d’algorithmes simples comme Bitcoin.

En outre, DigiByte a d’autres améliorations techniques par rapport à Bitcoin, telles que l’augmentation de l’évolutivité et l’implémentation de technologies telles que Digishield, MultiAlgo, MultiShield et SegWit.

Crypto-monnaie N°55 – PIVX (PIVX)

Crypto-monnaie PIVX (PIVX)

Selon leur livre blanc, PIVX est  » une cryptocurrency décentralisée à code source ouvert et centrée sur la vie privée, lancée le 1er février 2016 sous le nom de Darknet (DNET) avant d’être rebaptisée professionnellement PIVX « .

PIVX est basé sur Bitcoin Core ; cependant, il fonctionne sur le modèle PoS. L’objectif de PIVX est de permettre des transactions privées très rapides, avec un modèle de gouvernance qui profite à tous les utilisateurs de la plateforme au lieu d’un faible pourcentage d’utilisateurs précoces.

Pour que les ratios de récompenses restent les mêmes entre les masternodes et le jalonnement, l’équipe de PIVX a développé un système de récompenses variables Seesaw Rewards Balance System qui ajuste considérablement la taille du bloc de récompenses au fur et à mesure que le temps passe.

Le développement de PIVX est piloté par la communauté et dirigé par des membres de confiance de la communauté.

Crypto-monnaie N°56 – BAT (BAT)

Crypto-monnaie BAT (BAT)BAT (Basic Attention Token) est un jeton open-source basé sur la chaîne Ethereum qui récompense les éditeurs et les annonceurs pour avoir fourni un contenu de haute qualité aux utilisateurs.

Il promet d’apporter un bénéfice quantifiable aux trois principaux acteurs de la publicité numérique : les éditeurs, les annonceurs et les utilisateurs.

BAT fonctionne en partenariat avec Brave Browser, un navigateur qui met l’accent sur l’utilisation d’une faible bande passante, les vitesses de navigation rapide et la confidentialité.

BAT a entrepris de révolutionner le monde de la publicité en ligne avec l’implémentation du Brave Browser, qui donne aux utilisateurs la possibilité d’activer et de désactiver la publicité. Les utilisateurs qui désactivent la publicité auront toutes les fonctions du Brave Browser tandis que les utilisateurs qui ont opté pour la publicité recevront une navigation plus légère et moins intrusive et des publicités qui se concentrent davantage sur les intérêts de l’utilisateur.

Les utilisateurs recevront également une part des jetons BAT pour le temps qu’ils passent à regarder la publicité. En outre, les utilisateurs auront la possibilité de payer eux-mêmes les produits avec des jetons BAT.

L’équipe BAT est composée de Brian Eich, fondateur de Brace, co-fondateur de Mozilla et Firefox ; Brian Bondy, créateur de Javascript, qui a travaillé sur des projets tels que Mozilla et Evernote ; Tan Zhu qui a travaillé sur Yahoo ; et Catherine Corre d’AOL et Netscape.

Crypto-monnaie N°57 – Golem (GNT)

Crypto-monnaie Golem (GNT)Le plan de Golem est de créer un supercalculateur global, open-source, décentralisé et utilisable par tous ceux qui ont accès à Internet. Golem ne fournit pas la puissance de calcul elle-même.

Au lieu de cela, ils permettent aux personnes qui disposent d’une puissance de calcul inutilisée de la « prêter » aux utilisateurs qui en ont besoin, moyennant des frais.

En ce sens, vous pouvez considérer Golem comme l’AirBnb de l’informatique. A peu près n’importe quelle situation où des calculs lourds sont nécessaires – recherche médicale, développement de l’IA, infographie, cryptographie, cryptographie, etc.

Ce sont de bons cas d’utilisation potentielle pour Golem. Tous les calculs sont effectués sur des machines virtuelles, de sorte que les hôtes n’ont pas à sacrifier la sécurité pour offrir leur puissance de calcul.

Crypto-monnaie N°58 – Dragonchain (DRGN)

Crypto-monnaie Dragonchain (DRGN)Fondée par Disney, Dragonchain est une technologie de chaîne de blocs centrée sur l’entreprise qui fournit la solution pour les entreprises qui cherchent à utiliser des plates-formes de chaîne de blocs comme Ethereum, mais qui ont un grand besoin d’anonymat.

Des entreprises comme Disney s’inquiètent de mettre des informations exclusives sur la chaîne publique parce qu’avec la structure actuelle d’Ethereum, l’information sera disponible pour tout le monde.

Dragonchain peut être décrit comme un projet  » clé en main  » ; il a été conçu pour permettre à d’autres organisations de construire facilement leurs propres applications d’entreprise sur la plate-forme Dragonchain. De plus, Dragonchain dispose d’un incubateur qui permet à d’autres organisations de lancer des chaînes de blocs et de les mettre à l’échelle avec les ICO.

Bien que Disney ait abandonné le projet en 2016, le développeur principal Joe Roets a depuis lors quitté Disney et a poursuivi le projet là où Disney s’est arrêté. Ils ont récemment organisé une OIC en octobre 2017 où ils ont recueilli près de 43,5 millions de dollars d’Ethereum et de Bitcoin.

Crypto-monnaie N°58 – SALT (SALT)

Crypto-monnaie SALT (SALT)Salt est un réseau de prêt et d’emprunt basé sur l’adhésion qui vous permet d’utiliser vos actifs en bloc (Bitcoin, Ethereum, etc…) comme garantie pour acquérir des prêts en monnaie fiduciaire.

Cela vous permet de tirer parti de la valeur de vos actifs numériques, de compenser les événements fiscaux, d’éviter les frais de change et de maintenir vos avoirs en cryptocurrency.

Disons, par exemple, que vous possédez un peu de Bitcoin et que vous avez besoin d’argent comptant pour la mise de fonds d’une maison ou pour démarrer une entreprise. Le sel vous permet de mettre votre Bitcoin en garantie afin d’obtenir un prêt que vous pouvez utiliser comme bon vous semble. Pour plus d’informations sur la structure de prêt, voir le Livre blanc sur le sel.

Salt a été fondée à Denver, USA en 2016. Ils ont eu une OIC réussie en août 2017, réunissant plus de 55 millions de dollars US. D’après le montant recueilli, il s’agit de l’une des OCI les plus réussies de tous les temps.

L’équipe est dirigée par le PDG Shawn Owen, un entrepreneur en série autoproclamé et l’un des premiers défenseurs de Bitcoin. L’assistant de Shawn est Josef Schaible, qui a plus de 22 ans d’expérience dans le domaine de la fintech et de l’entrepreneuriat. Schaible est le co-fondateur de NexTrad, Matchbookfx, Anderen Financial et AtlasBanc Panama.

Crypto-monnaie N°59 – Power Ledger (POWR)

Crypto-monnaie Power Ledger (POWR)

Les panneaux solaires photovoltaïques (panneaux solaires) et les voitures électriques deviennent de plus en plus courants d’année en année. Power Ledger cherche à capitaliser sur ce marché en pleine croissance en permettant aux clients et aux entreprises de vendre leur énergie sans avoir besoin d’un intermédiaire.

Blockchain est une technologie idéale pour permettre cette plateforme de trading car les systèmes autonomes et sans confiance sont faciles à mettre en œuvre et sont rapides et efficaces.

Power Ledger était au Blockchain Summit 2017 où ils ont reçu beaucoup d’attention et ils cherchent à établir de nombreux autres partenariats stratégiques en 2018.

Crypto-monnaie N°60 – Kyber Network (KNC)

Crypto-monnaie Kyber Network (KNC)Kyber Network est un protocole d’échange en chaîne qui permet la conversion instantanée des cryptocurrences.

Lorsque vous échangez vos cryptocurrences avec Kyber Network, l’échange se fait via un contrat intelligent et s’exécute automatiquement. Mais ce qui distingue Kyber Network des autres bourses centralisées, c’est que vos fonds n’atteignent jamais les bourses.

Une fois que les fonds des deux parties sont fournis, le contrat est exécuté et les deux parties reçoivent la devise souhaitée.

Tous les swaps sont atomiques, ce qui signifie que si, pour une raison quelconque, la transaction échoue, les pièces respectives seront instantanément restituées aux deux parties.

En plus d’agir comme un échange, Kyber Network agit également comme une passerelle de paiement qui permet des paiements faciles et rapides entre les différentes cryptocurrences. Si, par exemple, un détaillant devait utiliser Kyber Network pour ses paiements, le client pourrait payer son achat dans n’importe quel jeton accepté par Kyber, et le détaillant recevrait alors instantanément Ethereum ou une autre pièce de son choix.

Crypto-monnaie N°61 – NXT (NXT)

Crypto-monnaie NXT (NXT)Le premier produit Blockchain-as-a-service de Jelurida a été lancé à l’origine en 2013. NXT est une plate-forme d’application open-source qui offre des produits tels que des échanges d’actifs et des systèmes monétaires pour ceux qui souhaitent lancer leurs propres monnaies numériques ; des logiciels de stockage de données dans les nuages, des systèmes de vote, le contrôle des comptes pour les organisations autonomes décentralisées (DOAs) ; et un kit de création de chaînes de blocs pour les développeurs afin de lancer leurs propres plates-formes de chaînes de blocs sur l’écosystème Nxt.

Jelurida, l’organisation en charge du développement de NXT, a récemment lancé Ardor, qu’ils décrivent sur leur site web comme la « prochaine génération du logiciel NXT ». Selon la page officielle reddit, Jelurida prévoit toujours de poursuivre le développement de NXT après le lancement d’Ardor, mais ce à quoi cela ressemblera reste à voir.

Crypto-monnaie N°62 – MaidSafeCoin (MAID)

Crypto-monnaie MaidSafeCoin (MAID)Maidsafe se propose de mettre en œuvre ce qu’ils appellent le « réseau SAFE Network » (SN) – un réseau décentralisé et sécurisé de nouvelle génération.

Comme décrit dans leur livre blanc, il s’agit du premier et unique réseau de données autonome au monde et il utilise une toute nouvelle technologie connue sous le nom de « Preuve de Ressource ».

Le Maidsafe Network sera un réseau autogéré et autocorrecteur. Le réseau est un nouveau service de gestion des données, sécurisé et décentralisé qui s’appuie sur les ressources inutilisées des utilisateurs individuels.

Le système se composera de nœuds individuels (ordinateurs) gérés par des personnes normales qui partagent des ressources pour construire un système complètement autonome. Chaque participant de ce système apporte une certaine forme de ressource informatique : données, espace de stockage, puissance de traitement et/ou connectivité Internet, formant ainsi un grand réseau décentralisé.

Au fur et à mesure que le volume du réseau augmente, l’architecture est conçue pour évoluer de manière indépendante afin d’assumer ses responsabilités croissantes. Les données sont continuellement cryptées et l’ensemble du système ne cesse jamais de s’auto-optimiser.

Crypto-monnaie N°63 – TenX (PAY)

Crypto-monnaie TenX (PAY)TenX est une plateforme de paiement qui vise à fournir aux utilisateurs des moyens de payer facilement pour les transactions quotidiennes à l’aide de cryptocurrences.

TenX offre actuellement une option de carte de débit où les utilisateurs peuvent placer n’importe laquelle des devises supportées par TenX telles que Bitcoin et Dash sur la carte pour une utilisation ultérieure.

Cela dit, TenX se concentrera principalement sur les systèmes de paiement mobiles, car ils considèrent qu’il s’agit là de l’avenir évident des paiements. L’application mobile permettra aux utilisateurs d’échanger des devises fiat contre des crypto en temps réel. Il s’agit d’un changement de jeu potentiel dans le monde de la cryptographie et peut n’être que l' »application tueuse » qui est nécessaire pour que les cryptocurrences soient plus communément acceptées.

TenX concentre ses efforts sur certains des marchés non bancarisés en Asie du Sud-Est, en Chine et en Inde où, selon son livre blanc, environ 50 % d’entre eux sont actuellement « non bancarisés ».

L’OIC de TenX était en juin 2017. Ils ont réussi à recueillir 245 832 jetons Ethereum, d’une valeur d’environ 80 millions de dollars à l’époque. Ils ont constitué une équipe solide et ont des bailleurs de fonds notables tels que Vitalik Buterin, Bo Shen (associé directeur chez Fenbushi Capital) et David Lee (investisseur providentiel et professeur FinTech à l’Université de gestion de Singapour).

Bientôt la suite